Présentation

 
Objet du groupe de travail, contacts

Accueil > Recherche > Séminaires réguliers > Identités numériques

 

Présentation

L’objet de ce groupe de travail co-animé par Alexandre Coutant (Université de Franche-Comté – laboratoire Elliadd) et Thomas Stenger (Université de Poitiers – laboratoire CEREGE), chercheurs associés à l’ISCC, est double. Il s’agit à la fois d’animer un réseau interdisciplinaire de chercheurs et spécialistes des nouvelles technologies de l’information et de la communication sous forme d’atelier de travail à la Maison des sciences de la communication et de l’interdisciplinarité (MSCI) et de mettre en place une cellule de veille sur l’identité numérique s’intéressant aux démarches des acteurs des TIC, aux projets nationaux et internationaux sur le sujet, aux personnalités du domaine, etc. Ce projet s’inscrit dans la complémentarité des actions de l’ISCC de l’axe « industries et ingénierie de la connaissance ».

Les notions d’identité numérique et d’enjeux sont volontairement retenues dans leur définition « molle » afin de réunir un grand nombre de perspectives de recherche et de favoriser le débat scientifique interdisciplinaire. Les enjeux peuvent aussi bien renvoyer à l’exploitation des idéologies technicistes par les médias ou les entrepreneurs de l’économie numérique, aux stratégies de recueil et d’interprétation des traces laissées par les utilisateurs, mais aussi aux tactiques développées par les individus pour se dérober à cette surveillance, voir pour tirer parti (aux niveaux intime, professionnel, marchand…) de leur mise en visibilité. L’identité numérique constitue pour sa part un macro-concept particulièrement propice aux rencontres interdisciplinaire puisqu’elle peut-être abordée sous l’angle de l’état civil, de la personnalité, du sentiment et de la mise en scène de soi… ce qui implique des perspectives complémentaires selon que l’on entende identité comme identification, attributs modélisables, invention de soi, traces à interpréter, lien à l’unité d’un individu, diversité des rôles... Il s’agit donc de privilégier une lecture complexe de cet objet, prenant notamment en compte les circuits sociaux, culturels, économiques et techniques au sein desquels il émerge.

L’objectif de ce groupe de travail est de développer un réseau interdisciplinaire de travail dans un contexte de développement de technologies très diverses. Ce réseau pourra effectivement s’intéresser à de nombreux objets et fournira l’occasion de faire communiquer les différentes manières de les approcher (de manière non exhaustive : analyse critique des discours de promotion, étude des business models des plateformes et terminaux, stratégies économiques des industriels des TIC, culture expressive, compétences nécessaires à l’exploitation de ces supports, management de l’identité, stratégies marketing, intégration dans les organisations, encadrement juridique, normalisation, éthique, épistémologie des TIC, valeur de corpus des matériaux numériques récoltés… dans le but d’arriver à une compréhension plus aboutie grâce au dialogue interdisciplinaire.

N’hésitez pas à nous contacter pour participer aux séances et pour soumettre des propositions de communication, de discussion, des projets... et partager vos travaux et réflexions sur le sujet.

Déroulement

Le lundi après-midi de 14h30 à 17h, 5 à 6 séances par année universitaire.

Les séances sont organisées à la Maison des sciences de la communication et de l’interdisciplinarité (MSCI) ou dans un des deux laboratoires partenaires, autour de deux présentations d’intervenants extérieurs suivies d’un débat avec l’ensemble des participants. Les intervenants disposent chacun d’une heure, répartie en 20 minutes de présentation et 40 minutes de discussion. Ils préparent leur présentation dans l’idée de fournir des pistes de réflexion qu’il sera possible d’approfondir lors de la discussion. Un pot clôture chaque séance de travail, favorisant une rencontre conviviale entre participants et l’initiation de collaborations que nous espérons fructueuses.

L’entrée est libre dans la limite des places disponibles.
Tous les participants sont invités à s’inscrire auprès d’Alexandre Coutant et Thomas Stenger pour assister aux séances afin d’assurer la meilleure organisation possible. Un outil de travail collaboratif permet d’accéder aux comptes-rendus, de poursuivre les échanges et de suivre l’actualité des recherches sur l’identité numérique.

Contacts

Responsables du groupe de travail